S_Gard_Nuit

 Etapes 4-5-6

J'ai hésité, mais je poste la suite, de celui-là. Hésité pourquoi ? Dur à dire... Techniquement, il est plutôt bon, je dirais. En tous cas, je suis satisfaite. Mais il est très ancré dans l'univers de mes histoires.

En même temps, on doit pouvoir l'en détacher, je pense... Alors...

Bon. Au boulot.

J'avais parlé, l'autre fois de mes hésitations sur les cheveux du magicien... Et sur son physique en général, d'ailleurs. Finalement, il va rester vieux et garder des cheveux blancs. Par contre, il restera ferme et autoritaire à souhait. Au début, j'avais trouvé que les cheveux blancs allaient lui adoucir la physionomie... C'est souvent le cas. Les cheveux noir font systématiquement l'effet inverse, mais allez comprendre: le fait de dessiner des rides amène facilement un durcissement. Ce qui rend la chose très délicate! En particulier quand on vaut obtenir un vieillard aux traits doux et paisibles.

Rôle qui sera tenu ici par la vieille femme au premier plan.

2013-Leo-Phenix-04

La barbiche à trois pointes participe pour beaucoup à l'aspect inquiétant du personnage... Sa cape ornée de flammes également, même si dans mon histoire, cette cape donnerait plutôt à penser que c'est un personnage "du bon côté" (quoique dans une des histoires actuellement en cours d'écriture, ceux qui portent ce type de capes ont un peu tendance à se tirer dans les pattes entre eux...).

Comme d'hab... Me suis beaucoup amusée avec le vitrail. Ce genre de petit détail d'ornement est toujours un délice. J'adore ajouter des "dessins dans le dessin".

La carte, sur le mur, a été moins drôle à réaliser, mais bon... On fait ce qu'on peut. Et puis, vous verrez ça plus tard. Ne brûlons pas les étapes.

2013-Leo-Phenix-05

Le dessin est prévu en noir et blanc... Un peu dommage, car le rouge y tient une place, si on doit se fier à la logique de l'histoire. C'est assez rare, dans cet univers, mais... Le rouge intervient, sur ce coup-là. J'ai donc dû réfléchir au meilleur moyen de faire flamboyer ce qui doit l'être sans avoir à vraiment rougeoyer. Le N&B, c'est le N&B. Aussi présent soit-il, le rouge sera zappé.

Disons-le, les flammes de la cape m'ont bien aidée... Mais le phenix du vitrail aussi.

D'autre part, si la barbe aux trois pointes avait été noire, je ne suis pas sûre que le "maître-phénix" aurait paru aussi flamboyant... Mais bon, à l'étape où je vous le présence ici, je ne peux pas vous demander votre avis.

La coiffure est caractéristique d'une époque: queue de cheval (qu'on ne voit pas mais qu'on devine) tenue par un gros noeud de ruban (qui ne restera sûrement pas aussi beau si son propriétaire doit se mettre à s'agiter). Une coiffure qui, quand elle est appararue, était non seulement masculine ou sportive, mais de tonalité militaire. Elle visait en effet à écarter les cheveux des yeux pour ne pas s'en trouver gêné... La coiffure a connu tant de succès que même les dames l'ont adopté (en certaines circonstances). Quand au noeud, sa fonction utilitaire s'est bien entendue accompagnée d'une fonction d'ornement...

2013-Leo-Phenix-06

Sous la cape, l'habit est noir...

Ca, c'est le détail qui, s'il ne tue pas vraiment quand on regarde, le fait presque quand on le réalise. C'est très long et très délicat. Mais je commence un peu à avoir l'habitude... Je fais ça de plus en plus souvent. Mes rotring se demandent même s'ils ne devraient pas réclamer une augmentation de salaire pour les heures supplémentaires passées sur les dessins avec beaucoup de zones sombres.

J'avais pensé, au début, habiller mes "phénix" de rouge... Mais ça ne détonnait pas assez avec la cape. Je vais sans doute changer mon texte... Ou alors ça sera une histoire de changement de costume entre deux époques... Ou bien celui-là a mis sa cape de cérémonie sur son habit ordinaire de "gardien de la nuit" et laissé son habit de maître-phénix au placard... On s'en fiche un peu.

Les chaussures ont des talons hauts. Ca aussi, c'est typique d'une époque et d'un niveau social, quoique un peu moins. C'est assez connu, d'ailleurs, donc pas besoin de s'étendre sur la question. Et puis, de toutes façons, elle ne sont encore qu'au crayon HB... Ca serait prématuré.

*

Allez... La prochaine fois, on tachera de s'attarder sur la dame...

La prochaine fois que je sors ce dessin, veux-je dire... Parce que la semaine prochaine, je vais essayr de trouver autre chose, quand même.