Pour trouver le premier post à propos de ce dessin : cliquez ICI.

2018--cascade--02---detail-2

     

Pas de cow-boy sans chapeau. Là où ça tombe bien, c'est que lesdits chapeaux, quand on accepte de les représenter un peu fatigués, peuvent devenir aussi expressifs que leurs propriétaires. Bon... j'exagère peut-être un peu, mais c'est au moins vrai pour un des deux personnages, puisqu'on ne voit pas son visage.  

 

2018--cascade--03---L500 

Le chapeau de cow-boy n'est pas une forme fixe. D'abord parce qu'il en existe différents modèles (et même pas mal), ensuite parce que, comme tout objet, il est soumis à usure. Et même à une usure relativement rapide, car la vie de gardien de bétail n'est pas une sinécure pour leurs habits.  

J'avoue me poser assez peu la question du modèle, quand je dessine un chapeau western, et même ne pas souvent chercher à les différencier s'il y en a deux. Du moment que la simulitude ne me choque pas, hein ?  

Hé ben, ce coup-ci, histoire de changer un peu, j'y réfléchis.  

Trois chapeaux. Il aurait pu être intéressnt de les faire de types clairement différents, mais en bonne flemmarde, j'ai préféré les rendre informes à coups de plissements et cabossages.   

 

2018--cascade--03---detail

 

Ils ne sont pas très soigneux, ces messieurs ! Et moi je suis une sadique qui massacre de pauvres habits innocents, car dans un autre dessin, en cours de réalisation à l'heure où je tape ce post, c'est un pantalon qui est usé et rapiécé.  

Un jour où je n'aurai pas envie de les démolir dès l'esquisse, il faudra quand même que je fasse un petit exercice de style sur les chapeaux. Ca peut être intéressant.  

 

Je suis peut-être inspirée, dans ce goût pour les couvre-chef un peu écrasés par... le mien, qui est d'une structure permettant de l'écraser comme une galette sans lui faire le moindre mal. En absence de lieu où le poser ou accrocher, il m'est arrivé de le caler entre mon dossier de chaise et mon dos ! Par contre, son fond et ses bords sont rigides et prendraient très mal d'être pliés.  

 

2018--cascade--06---detail

 

Possible ! Car si on y regarde bien, le chapeau du premier cow-boy n'est froissé que sur les côtés. Le fond esst peut-ête juste plat et les bords aussi. Cependant, la jonction du bord et du bas a une mollesse qui n'existe pas sur le mien. Cela vient de l'absence de ruban. Sur un stetson ou autre chapeau en feutre, cet ornement évite au chapeau qui s'écrase de s'élargir (aïe... mon personnage va avoir le chapeau sur le nez). Sur le mien, il ne sert pas à grand-chose (sauf décorer). 

 

Au prochain épisode de ce dessin,
on s'intéressera au baigneur.

  

 

2018--cascade--04---L500

 

kilk-textes-cactus