Voilà un moment que je n'ai pas montré ce dessin sur le blog. Pourtant, puisque j'en ai uploadé toutes les étapes, il serait dommage de ne pas les poster ! 

Premier post de ce dessin : ICI.
Deuxième post (les chapeaux) : LA.

2018--cascade--06---L500Le principal intérêt qu'il y a à placer sur l'image un personnage allant se baigner, c'est d'être obligée de prendre soin de l'anatomie, puisque les habits ne sont pas  là pour masquer.

Double avantage à disposer ce personnage en vue de dos : les omoplates sont plus faciles que les pectoraux, et en plus le mouvement un peu tournant est plus vivant qu'une banale vue de face en posture figée. 

Les musculatures sont très loin d'être le point fort de mon crayon. On passe très vite du gringalet au bodybuildé, dès lors qu'on décide de s'éloigner du "style tout lisse". Le pire étant quand les deux viennent se mélanger sur les différentes parties du corps d'un même personnage.

Le baigneur, sur ce dessin, est très loin de l'hercule, et tend même carrément vers l'adolescent.

 2018--cascade--02---detail

Le buste, par devant, évoque tout de suite des masses de répartition.

Seins au féminin. Pectoraux au masculin. Il y a aussi le nombril (à ne pas faire trop marqué) et la possibilité de dessiner les abdos et les poils chez les hommes. Des choix à faire !

 

2018--cascade--04--detail

De dos, il y a moins de détails sur lesquels se questionner (à moins de faire un personnage hyper-musculeux).

Ils se restreignent en effet aux omoplates et si le personnage est maigre, à la colonne vertébrale et aux côtes. Accessoirement, c'est l'endroit idéal pour placer un tatouage. Il y a de la "surface plane" et peu d'éléments naturels qui viendraient pertuber le dessin. 

Les omoplates, à première vue, sont assez simples à placer. En fait, pas tant que ça, car ce ne sont pas des carrés et leur taille n'est pas évidente à évaluer.

L'erreur conduit vite à l'horreur !

C'est ici que le personnage a le plus l'air d'un adolescent, me semble-t-il. Son buste est très fin, comparé aux bras déjà bien musclés. Ca sent le jeune homme qui s'étire en longueur et doit encore muscler son buste. 

La colonne vertébrale des ados est moins bien soutenue que celle des adultes... mais par chance, ça s'équilibre vite.

Autre élément qui donne une apparence de jeunesse : les cheveux un peu long et très lisses, qui en plus masqunt l'angle de la mâchoire et du coup, donnent carrément une petite teinte féminine.


2018--cascade--08--L500Le cou, par contre, est clairement masculin, mais la position (trois-quart arrière) ne le met pas en évidence.

J'ai surtout porté l'effort sur les muscles des bras, qui devaient être visiblement musclés sans atteindre le ridicule (ce qui se serait vite produit, du fait que le corps lui-même l'est assez peu). 

La forme de l'avant-bras n'est pas facile à ajuster. La diminution progressive vers le poignet est une ligne courbe en douceur. Le bras lui-même est plus facile, les renflements du biceps et du triceps qui produisent l'effet "costaud" s'obtenant sans trop d'effort. Attention quand même, car on obtient facilement des bras de boxeur ! 

Flemmarde, j'ai gardé les deux gars du premier plan habillés. Ils n'ont pas l'intention d'aller

kilk-textes-cactus

 

 

Image sans aucun rapport avec quelque chapitre que ce soit de mon roman. Je place quand même mas petite vignette cliquable.