Etapes 7-8-9

J'ai avancé sur le dessin (il lui manque à cette heure juste le coup de gomme) mais concernant les histoires relatives à ce gars-là... Je patine au point de reculer.

En ce moment, c'est pas la grande forme. On vient de me prescrire de la vitamine D, peut-être que ça ira mieux après ? Bref... Sur des tasde choses de tourne en rond et ici... Je tourne très bien en rond. Le personnage, à l'origine fait partie d'une histoire (maintenant finie, quand même)  de la même série qu mon vampire Leo.  Mais si je le développe dans d'autres histoires, je me rends compte... Que ces histoires-là n'arrivent pas toutes à s'y inscrire.

Du coup, je me demande quoi faire des idées que j'ai pour lui. Mais bon... Pour le moment, le mieux est sans doute de mettre ça de côté.

2013-Eustache-07

Reste quand même que c'est passionant de se plonger dans l'univers de la Flibuste. C'est fou ce que j'ai pu m'instruire à ce sujet, ces derniers temps... Et quand ça a aura bien mitonné, je serais étonnée que ça ne soit pas une sacrée réserve à idées. Pour le moment, j'ai encore du mal à tout assimiler. Et puis, j'ai des tas de vides à remplir.

Là, par exemple, il y a le canon, qui est un gros vide. Une fois le dessin terminé, il ne sera plus aussi déséquilibé, mais niveau détails, ça sera quand même pas génial non plus.

D'ailleurs, il n'y a pas grand-chose qui soit vraiment détaillé, sur ce dessin. J'ai employé assez peu de documentation. Juste un peu pour la silhouette de bateau, au fond (encore quasi-invisible, ici)

2013-Eustache-08

J'ai cherché des images de saurien, pour ce dessin... Et finalement ne les ai pas employées. Je les utiliserai sans doute sur un autre dessin. Ce gars-là étant comme je l'ai déjà dit un récidiviste de mes histoires. Des sauriens parce que c'est un... Sauranthrope. Ici, il ne m'a pas paru très aproprié de pousser la transformation trop loin. Je lui ai donc donné un visage inspiré de la forme de tête des crocos, et comme j'ai dit, ai beaucoup hésité sur la  forme des mains.

Noter, au fond, puisqu'on est sur l'Ile de la Tortue, la présence d'un enfant jouant avec une tortue...

 

2013-Eustache-09

Mon personnage est devenu flibustier c'est en suivant non pas son père, mais son oncle. Me demandez pas comment, j'ai pas fini d'écrire l'histoire qui raconte ça, je ne sais donc pas encore moi-même comment c'est arrivé. Tout ce que je peux dire c'est que son père est plutôt du genre "moins j'me bats, mieux j'me porte". Par sa mère, il est indien, d'où ses goûts vestimentaires (jambières et pagne). D'où également le type de magie qu'il pratique. Quand au collier qu'il porte, la montre qui l'orne lui vaut son surnom.

Cette montre, c'est une  idée piochée dans Peter Pan.  => crocodile = montre

Dans Peter Pan, le croco avec la montre dans l'estomac (montre qui ne s'arrête bizarrement jamais) est une allégorie du Temps qui poursuit l'homme (Crochet). La montre de mon personnage à moi n'est pas magique (pourtant dans cet univers-là, j'aurais pu). Elle a besoin d'être remontée, et chez lui, c'est un véritable tic que de la faire quand il est stressé. J'ose à peine imaginer sa réaction si elle devait s'arrêter sans crier gare (à force qu'il ponge avec elle à la mer...)

Pour cette montre, j'ai cherché de la doc. D'abord pour savoir si sa présence était plausible, ensuite pour savoir de quel type elle pouvait être. J'ai été presque déçue de découvrir que les montres anglaises du XVII° sont déjà des montres à gousset de dimensions semblables à celles du XIX°. Pour des questions techniques, et un peu pour le fun, j'ai un peu forcé sur la taille de l'objet.

Montre anglaise, dis-je car les montres anglaises ont été très tôt destinées à un public "monsieur presque tout-le-monde" et non aristocratique. Du coup, elles sont plus sobres et bien entendu, elles étaient plus courantes que  les autres.

 

Encore un postage, sans doute...