mardi 4 novembre 2014

Pastels-bis

Après quelques essais sur images plus complexes que celle employée pour le premier essai... Je perds tout enthousiasme concernant les pastels aquarellables. C'est pratique, oui, mais... Finalement, on voit les traits et j'ai du mal à contrôler la densité de la couleur. Il y a quelques années, j'avais tenté l'encre aquarellable. Je crois que je vais ressortir mes flacons... Des fois que...     Tout ça pour éviter le piège des taits noirs qui se diluent à la colorisation et salopent le travail en changeant la couleur... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 12:32:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 25 octobre 2014

Pastels

Ca, c'est mon premier essai de colorisation au pastel et au pinceau. Niveau rentabilité horaire / qualité du résultat, c'est correct... Mais j'ai employé ici un dessin très peu complexe et fortement limité le nombre des couleurs. Il y a des mélanges de couleurs sur la feuille, mais j'ai pu constater que si j'essaye de revenir sur une zone déjà sécjée, ça se passe modérément bien = donc pour les petites retouches là où la tonalité n'est pas celle voulue, la souplesse est moindre qu'avec l'aquarelle, quand même. Je ne suis pas non... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 08:58:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 8 décembre 2009

Playlist ???????????

Entre autres remaniements de mes blogs, je suis en train d'essayer de régler la question des playlists qui, selon certains affichages du blog (par exemple si on clique sur tel tag ou telle catégorie) s'affichaient en double ou en triple. Pour cela, j'ai trouvé à mettre une playlist directement dans la marge... Avec d'abord une étrangeté qui m'est arrivée = la playlist qui s'est affichée n'était pas la mienne !!!!!! Mais une autre... Ben zut alors ? Ca peut arriver, des erreurs de liens dans ce genre ????? Bon, ben là, pour le... [Lire la suite]
Posté par SeleneC à 21:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 23 octobre 2008

Encrages

Les encrages, c'est un moment de grande intimité avec l'outil de travail au point que la main, le pinceau même, n'ont plus vraiment d'existence. Seuls restent mon souffle et l'encre posée sur le pinceau. Rien de plus. La moindre goutte déposée, même microscopique, se verra. Le plus petit tremblement aussi. Et il n'y aura aucun moyen de revenir sur ce que j'aurai fait. Pas le droit de gommer. Pas le droit de rajouter des couches supplémentaires. Ou plus exactement, pas la possibilité. Ce qui est fait est fait, du premier coup... [Lire la suite]