2018--gourde---01J'avais envie de dessiner un personnage de face, visage penché. Besoin de changer un peu. De varier les  angles de vision... car il me semble souvent que je n'en change pas des masses et reviens toujours aux mêmes. 

C'est sans doute mon côté autodidacte, qui mène à ça. Je n'ai jamais suivi de cours de dessin anatomique et ai de grosses lacunes au niveau des postures de personnage.

La tête penchée, c'est facile de profil, mais de face, il faut se frotter au problème du menton qui va masquer le cou, des yeux qui vont s'enfoncer derrière les sourcils...  ARGH ! 

Envie aussi de construire sur une forme globale plutôt massive, c'est à dire une posture ramassée, sans  membres qui partent dans tous les sens ni corps qui s''étire en longueur.

J'ai un peu la manie des personnages à morphologie étendue. A l'occasion, il faudra que je croque un petit gros. Ca changera des beaux costauds et des haricots vert.

2018--gourde---02

 Comme des épaules et des bras maousse peuvennt aider à l'impression de massivité, mon personnage écope aussi sec d'u physique sportif. 

A l'étape 2,  il a déjà changé de coiffure, ce coquet... 

Les cheveux ébourrifés de l'image 1 rendaient la posture encore plus compliqué à dessiner. Pour cette fois, on va essayer de ne pas trop cumuler les embuches. 

Les muscles, de face, c'est plus facile que cette histoire de posture de la tête. Les jambes aussi ne sont pas un cadeau, pourtant. En le dessinant à moitié à genoux, je n'ai pas choisi la position la plus aisée au niveau des jambes. Le pantalon large et souple m'aide à éluder les problèmes. S'il avait été nu, j'aurais dû me battre avec l'arrondi du mollet, les bosses du genou et la cuisse qu'on doit entrevoir derrière le mollet.

Stylisation + costume = beaucoup de détails réglés sans les avoir affrontés vraiment. 

2018--gourde---03

 

J'adore les petits détails dans un coin et les petites bêtes qui regardent le sujet principal. Ce coup-ci, ce sera un écureuil.

Dilemme, à son sujet : si je place ce dessin dans un cadre western ( ce qui n'est à ce stade indiqué que par le type de gourde ) est-ce qu'il ne faudrait pas mettre un petit écureuill gris ? Je suis ultra-fan des écureuils roux... zut alors. Je fais quoi ?

Dans l'immédiat, je mets ça de côté. 

Et commence à encrer.

Immédiat... au moment du scann'.
En fait, ce dessin est à présent terminé

 

 

 A la suite d'une discussion avec des copinautes, et parce que ça fait un bail que je me dis qu'il faudrait que je me remette à placer ce genre de shéma de temps à autre sur le blog, j'ai tracé les lignes directrices invisibles qui s'installent à ce stade.

2018--gourde---04--lignes-bis

 

 

Ca a l'air un peu fouillis, ce truc.

Et pourtant, il en ressort une focale sur la moitié de visage qui se trouve du côté de l'arbre. 

La branche inclinée est "parrallèle" à l'une des deux lignes bleu foncé, et aurait pu faire l'objet d'une ligne de plus.

Les orientations et position des parties du corps sont bien sûr prises en compte dans cet équilibre des masses.

 

 Au final, j'oublie un peu mon départ sur réalisme de la tête... et pars en shématisation. C'est ballot !

 

kilk-textes-cactus

Deuxième épisode de ce dessin dans deux ou trois semaines (alternons un peu les sujets...)