Suite du dessin en copinautage, avec zoom sur un détail. 

La main du personnage qui tient un livre.

(début de ce dessin posté le 1° avril ).

2018--famille-Martin--30mars-c--500

Papa de l'héroïne de mon complice, 
et fils de mon héros.

Cette scène ne fait partie
d'aucun des deux romans.

  Bon... qui que ce soit :il tient des livres et passe derrière le canapé,
sans doute pour aller les ranger.
Zoomons sur sa main... 

Martin-detail-main--1

 

Au début, c'est très brut, mais on a déjà la courbure pour saisir en épaisseur.

C'est sûrement un peu bête de préciser, mais : sans cette prise en compte de l'épaisseur, il est impossible de dessiner réalistement une main tenant quoi que ce soit. En style naïf ou shématique, c'est une autre histoire, mais justement, on s'y éloigne du réalisme.

Sur la deuxième main, ce n'est pas optimal, d'ailleurs, cette histoire d'épaisseur. Il faut dire que les livres sont venus se raccrocher au personnage en cours de route. Je lui avais plié le bras pour donner du mouvement, mais il  avait l'air bizarre, à le faire dans le vide. 

Martin-detail-main--2

 

 

Sur cette courbure (encore une évidence), on place les doigts.

A priori, il s'agit juste de diviser la surface par quatre, mais... allez savoir pourquoi, j'ai toujours tendance à  le faire par cinq, et du coup à devoir revenir en arrière pour que le personnage n'ait pas une main à six doigts !

Ce n'est pas forcément mauvais, ce tic. Il permet d'avoir un peu de largeur pour écarter les doigts.

J'ai quand même un crayonné qui devient un peu fouillis, à cet endroit.

Sur le moment, je pense que je devais m'y repérer... mais en regardant à présent, je n'arrive pas à distinguer l'index et le majeur. 

 

Martin-detail-main--3 

Preuve que j'arrivais à décoder mon fouillis quand j'étais plongée dedans : une fois l'encre posée, les doigts sont bien quatre (plus le pouce sous le livre). 

On y voit plus clair !

Au passage : mise en forme du livre, qui pour ne pas avoir l'air d'un gros vilain parallélépipède, et ne pas avoir à me battre avec la souplesse des page volant en éventail, sera un brave volume relié à couverture rigide.

 

 

 

 

 

kilk-textes-porte