Ceci provient d'un conte de fées peu connu... et que je n'ai pas lu depuis un sacré bail.  

Il s'agit de Bonne-Biche, fée changée en biche, etc. (passons les détails), mais encore fée malgré tout. 

A défaut d'apprécier le conte, je reconnais sans peine que le personnage est intéressant à croquer. 

Bonne-Biche--2018-02-13

Il n'est pas fait mention de canne dans le conte, mais cela donne une contenance à la fée. Les mains, quand on ne s'en sert pas, sont très encombrantes. Il faut donc... en faire quelque chose ! La canne permettant à la fée-biche de se pencher un peu vers la fillette sans en avoir l'air vraiment... j'ai opté pour une canne. Car en fin de compte, même inemployées, les mains ont un usage : elles ont un langage. 

Bonne-Biche--2018-02-13--detail

Bien évidemment, l'intérêt n°1 du personnage dans dans son animalité.

La thériantropie ne comporte pas que les loups-garous, faunes et sirènes !

Une femme-biche, c'est un thème ancien, mais en général traité par transformation intégrale. C'est d'ailleurs le cas dans le conte... m'enfin, vu qu'elle habite un château, elle n'est pas si transformée que ça ! 

Sur le "visage", j'ai moins tatonné que je ne pensais. Ca a été pour ainsi dire "comme une fleur".

Sur le crâne... j'ai un peu eu l'impression qu'une fée chauve, ce n'était pas tout à fait top. Les poils courts d'une biche étant difficiles à changer en chevelure, je lui ai fait cadeau d'un petit bonnet brodé.

Les biches étant supposées avoir de beaux yeux doux... elle y a eu droit. De toute façon, la fée a tout intérêt à en avoir. Surtout qu'en face d'elle, il n'y a qu'une petite fille ! On ne reçoit pas un chevalier indiscret et une enfant perdue de la même manière.

Histoire de faire grande dame, les poignets ont eu doit à des bracelets, mais on s'en tiendra là pour les bijoux. Sauf une bague, qui ajoute en plus une petite touche magique, car chacun sait bien que dans les contes, toutes les bagues sont dotées de pouvoirs fabuleux.

Ci-dessous, le début du passage à l'encre.

La suite viendra sur un autre article.

Bonne-Biche-01

 Histoire de rigoler, le petit garçon changé en chat a reçu une souris en peluche. Détail plus chouette à dessiner que l'enfant li-même. Non que je n'aime pas les chats, mais ils font partie de thériantropes "ordinaires", j'en ai déjà fait, et celui-là ne m'inspirait pas des masses.

Un chat enfant sage et bien élevé... nan mais et quoi encore ?

2018-Bonne-Biche--21mars--500