... alors il vaut mieux en avoir de jolis bien acérés, ou des très grands lavés avec colgate.  

Le dessin que voici date de début octobre. Le personnage est celuid'un texte, et j'ai fait de mon mieux pour qu'il corresponde à la description. 

Comme il ne s'agit pas d'un héros / anti-héros / quidam issu d'une de mes propres histoires, les pinaillages sur la longeur des cheveux ou celle de la jupe d'armure ne pouvaient venir que... de mon complice en la circonstance, à savoir l'auteur du récit. 

Ne cherche pas, visiteur-lecteur. Tu as peu de chances de connaître le beau gosse à grandes dents que j'ai ici couché sur papier. Le roman auquel il appartient est encore en préparation.  

2017--Vaazhel--gros-plan

 L'armure devait être à la fois souple et princière. Cela a été assez épineuux à résoudre, et voilà comment (ooh génie !), je me suis lancée dans l'élaboration de ce qui ressemble assez à un échorché de planche anatomique. 

Un écorché, ça allait très bien avec le type d'univers où ce personnage évolue. 

L'auteur a trouvé que l'arbre aussi a l'air écorché... oups ! Pardon, l'arbre ! J'espère que tu n'as pas trop mal ? 

 

Petite vidéo du dessin à ses différentes étapes...  

Les rubans sur les épaules font partie des impératifs "texte". C'est un bidule magique, alors je ne vais pas faire des remarques au gars qui porte l'armure, mais en matière de parure, on en fait des moins encombrantes au combat. Pas grave. Du moment que la magie y met son grain de sel, toutes les règles changent. 

Mine de rien, j'ai même réfléchi au rivetage des plaques qui forment la jupe d'armure !

Comme disait autrefois la pub "Petit Bateau"
"à quoi ça sert d'avoir des habits,
si on ne peut rien faire dedans ?"

Et là, je me rends compte que mes réflexes "pensons à l'aspect pratique" ne prennent peut-être pas toujours en compte les  possibilités dont le personnage dispose mais que n'aura jamais son auteur(e) ou sa dessinatrice (ma pomme). Je cogite, réfléchis à mes personnages à moi, et n'ose pas aller leur demander leur avis. Sait-on jamais qu'ils aient des doléances à formuler...

2017--Vaazhel--Nordgia--500