Serie_ForestiaC'était dans l'été 2009 ...

Cet après-midi là, en revenant de promenade, j'ai vu quelqu'un, assis sur un bloc de béton dépassant de la falaise, une de ces abominations que la dernière guerre a laissées là et qui ont fini par se perdre dans la nature sauvage au point qu'on finit par ne plus faire toujours bien attention à ce qu'elles étaient à l'origine.

Il était assis face à la mer, devant cette splendide étendue d'eau brillante, seul, isolé de tout, par la difficulté d'accès de ce petit bout de béton. Ca avait quelque chose de splendide.

Mais en fait, il était juste en train de téléphoner avec son portable.

Est-ce qu'il a pensé à décrire à son correspondant la beauté de ce qu'il avait sous les yeux ? Ou pas ?

Moi, en rentrant, j'ai fait l'esquisse de ce dessin.

Pourquoi ai-je remplacé l'humain assis sur le bout de béton par un kitsune assis sur un rocher surmonté par un vieil arbre ? peut-être à cause de la magie sauvage de cet instant, ou peut-être à cause de la grande solitude de l'endroit...

 

Allez savoir...