serie-faerieEtapes 4-5-6 (cliquer ICI pour revenir aux étapes 1-2-3)

C'est drôle... Depuis publication du premier article, j'ai trouvé, dans un tout-nouveau tout-beau bouquin entré dans mes étagères, j'ai découvert une autre créature des eaux : le drag (ça fait pas un peu serpent sur les bords?). Parait que ces esprits des eaux peuvent enlever des jeunes filles pour les épouser...
Même sans parcourir mes blogs, z'aurez deviné : je suis assez friande de lectures mythologiques et fantastiques...

Bon... Revenons à nos bébêtes...

Et essayons de ne pas tomber à l'eau.

2012-houzier-04

Un jeu de mot médiéval un peu facile relie l'élément liquide à la mère de l'Humanité = Eva (Eve) signifiant "Eau" autant que "La Vivante". Faut-il, après cela, préciser que dans la tradition populaire occidentale, la femme est fortement liée à l'eau ?

l'association mythologique de la femme à l'eau est assez fréquente mais pas systématique. Dans la cosmologie mésopotamienne la puissance fertilisatrice des fleuves est masculine (et quels fleuves !!!), chose qui se retrouve plus ou moins chez les romains où les fleuves sont statufiés bien barbus et les rivières joliment féminines (selon la puissance du cours d'eau ?)

Bon... Tout ça pour dire que finalement, malgré les apparences, tout ce petit monde constitue un groupe assez homogène finalement. Du moins dans sa nature intérieure. En ce qui concerne la matière dont sont  constitués les corps des uns et des autres, c'est beaucoups moins certain.

L'homme et de l'enfant contituent la véritable anomalie dans le tableau. Eux sont des représentants à part entière du monde terrestre.

2012-houzier-05

Techniquement parlant... Le visage de la femme en train de crier = beaucoup de petits détails. Le type même de dessin où ça se joue au micro-petit-bout-de-point et à la pointe de rotring 0,10.

Les volutes du cours d'eau, en bas, ne sont encore qu'un début.

De même que les petits traits apparus (étape 5) dans l'arbre = comme vous le voyez, à l'étape 6, ils ont pris de la consistance. Mais ça, c'est de la banalité. Pour la rivière, ça sera autre chose...

2012-houzier-06

Etape 6 = les roseaux se resserent. L'homme et l'enfant se précisent, de même que les oiseaux que tient l'enfant. La femme en train de crier a reçu une jolie ceinture à boucle ornée et sa robe a fini de se draper, quand à celle qui se penche, sa natte est terminée.

Celle qui porte une cruche a un peu de retard, mais de toutes façons, il manque aussi des roseaux.