serie_souffle_celteEtapes 4-5-6

On reprend le gros costaud à spirales sur les bras et braies à carreaux.

Dans quel article ai-je lu que chez les gaulois, les gros devaient payer une taxe ? Ne sais plus... En tous cas, celui-là n'a pas le tour de ceinture d'Obélix !

Comme dit dans l'étape 1-2-3, j'ai beaucoup joué sur l'opposition entre les courbes (spirales et cercles) et les droites (carrés et lignes éventuellement croisées)

2012-maitre-armes-04

C'est drôle comme on y prend goût, aux petits carreaux. Mais je ne pense pas que ça me durera : c'est assez mal compatible avec les plis sombres sur les tissus.

Deux pommes sur le revers de fenêtre. D'abord pour marquer qu'à cet endroit il y a un vide. Ensuite parce que les pommes sont un symbole de connaissance et de d'enseignement celtique assez connu.

Oui, bon, ici, on est dans le cadre d'un enseignement militaire et non de sagesse... Mais après tout, qui peut dire si ces gamins n'en tireront pas un peu de plomb dans a cervelle aussi ? Ce grand costaud a sûrement pas mal de bons conseils à leur donner et je parierais que le petit jeune à la lance a de temps en temps besoin qu'on lui calme ses ardeurs.

Il a l'air un rien bouillant...

2012-maitre-armes-05

Combien de lignes parrallèles sur chaque rayure du tissu à carreaux ?

OK, OK... Je ne vais pas vous imposer de sortir votre loupe. Trois lignes à chaque fois.

Et la petite plaque carrée de chaque motif sur la ceinture est entourée de huit clous.

Les peintures corporelles se résumeront aux spirales. J'ai décidé, finalement, que les points étaient de trop.

2012-maitre-armes-06

Le bouclier est venu se rajouter un peu tradivement.

Les branches du triskel ont des becs d'oiseaux, mais à cet définition, ça ne se voit pas beaucoup.